Les Pros



Alexandre Geniez chez Skil-Shimano

Alexandre Geniez (VC La Pomme Marseille) s'est engagé en faveur de Skil-Shimano pour 2010. Le vainqueur de la Ronde de l'Isard, 11e des Championnats du Monde espoirs à Mendrisio, a démontré cette saison ses qualités de grimpeur et ses progrès contre-la-montre. L'équipe Pro Continental néerlandaise, en contact avec lui depuis plusieurs semaines, en avait fait sa priorité de recrutement, lui garantissant "une évolution marche par marche et sans pression". Geniez, 21 ans, devrait d'ailleurs suivre une licence de Staps en parallèle de sa carrière. Il sera l’un des cinq français de Skil-Simano avec David Deroo, Steve Houanard, Yann Huguet et Thierry Hupond.Le coureur originaire de Rodez (Aveyron) peut toujours faire ponctuellement partie de l'équipe de France espoirs, en cas d'accord avec le sélectionneur. Cette saison, il a remporté sept succès, dont une étape du Tour du Val d'Aoste, où il a porté le maillot de leader et terminé 7e au général. 




REMY DI GREGORIO
Biographie [Wikipédia]
Rémy Di Grégorio fait ses débuts dans le peloton professionnel en 2005 dans l'équipe Française des jeux. Il a remporté la huitième étape du Tour de l'Avenir 2006. Il s'illustre l'année suivante par une échappée de près de 200 kilomètres dans Liège-Bastogne-Liège avant d'être repris et distancé par le peloton à 15 kilomètres de l'arrivée.
Bon grimpeur, il prend une belle quinzième place au Mont Ventoux lors du Critérium du Dauphiné Libéré 2006. Il réalise de nouveau en 2007 un très bon Dauphiné en s'adjugeant le maillot à pois de meilleur grimpeur.
En 2007, lors de sa première participation à la "Grande Boucle", il abandonne au terme de la quatrième étape (qu'il a terminé en dernière position) en raison d'une fracture du coude[1] consécutive à une chute au début de cette étape. Il se dit alors très déçu, lui qui aurait souhaité s'imposer à Marseille, sa ville natale, à l'occasion de la dixième étape.
Son début de saison 2008 est troublé par une tendinite survenue sur Paris-Nice. Il fait son retour à la compétition en mai sur le Tour de Romandie, où il se lance dans une longue échappée lors de la deuxième étape[2].
Lors de la dixième étape du Tour de France, il parvient à s'extirper seul lors de la montée du mythique col du Tourmalet et à franchir le sommet seul en tête. Il est ensuite repris par le groupe du maillot jaune au début de l'ascension d'Hautacam. Il est également dans une échappée dans la dix-septième étape mais est lâché dans la descente du col du Télégraphe.


MATHIEU DROUILLY
Mathieu Drouilly a lui aussi quitté la défunte formation Mitsubushi-jartazi pour rejoindre l'équipe continental pro Landbouwkrediet-Colnago.


MAXIME BOUET
Licencié au VC La pomme dans les rangs amateurs, il venait très souvent s'entraîner dans le paquet.
Ce dimanche, Maxime Bouet a gratifié le Vélo Club La Pomme, le club qui lui a permis de pouvoir aller exprimer son talent au plus haut niveau, de sa présence lors de la manifestation « Les Pommiers en vadrouille » organisée au profit du Téléthon. Il en a profité pour répondre aux questions de Cyclism’Actu, il revient sur le bilan de sa saison 2009, son intégration chez AG2R-La Mondiale et explique comment il se prépare en vue de ses objectifs pour 2010.
Saison réussie à 100%
Quel est ton bilan pour 2009?
« C’est une saison réussie à 100% en fonction de mes objectifs. Je m’étais fixé de remporter une course chez les pros et de participer au Tour (ndlr. Maxime Bouet a remporté la première étape et le classement général du Tour de l’Alentejo), je pense que le contrat est rempli à 100 %. Ensuite, comme Agritubel quitte le peloton, il me fallait trouver une nouvelle équipe, et j’ai pu signer assez rapidement, dès le mois de juillet , avec AG2R-La Mondiale, que je suis très fier d’intégrer. C’est donc une bonne saison 2009. »
Une saison 2009 réussie, une nouvelle équipe pour 2010, comment appréhendes-tu la préparation pour la saison 2010 ?
« Alors, sans dénigrer Agritubel, avec AG2R-la Mondiale, je rentre dans le circuit Pro Tour, donc ça veut tout dire. C’est beaucoup plus pro. J’en ai fait l’expérience il y a quelques jours au cours du premier stage. C’est beaucoup plus pro, beaucoup plus sérieux, que ce soit les assistants ou les mécanos. Tout est très bien encadré par Vincent Lavenu. Il y a même une pression supplémentaire, ce qui est normal, sur les coureurs du fait du statut Pro Tour. »
La saison se gagne l’hiver
Spécifiquement, comment te prépares-tu cet hiver?
« On dit que la saison se gagne l’hiver, donc j’essaie d’être très sérieux. J’ai recommencé à rouler il y a environ un mois, et à côté de ça je fais de la natation et de la musculation.
Ensuite, c’est Emmanuel Hubert, manager chez Bretagne Schuller qui m’entraîne. C’était mon Directeur Sportif chez Agritubel, on a établi bien plus qu’une relation de travail, c’est quelqu’un que je considère presque comme un membre de ma famille. Et, c’est très important d’être entraîné par quelqu’un qui te connaît parfaitement, aussi bien sur le physique que sur le mental parce qu’il sait comment tu fonctionnes. »
Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton programme d’entraînement?
« En ce moment, j’atteinds des sorties de trois à quatre heures de vélo. Au cours du premier stage, on faisait des sorties de trois heures tout les jours. Et là, je retourne en stage le 9 décembre, on fera des sorties de quatre à cinq heures tout les jours.
Ensuite, je fais environ 2 à 3 fois par semaine de la course à pied, pas plus d’une heure. Je vais à la piscine deux fois par semaine pour une heure de natation. Et enfin, je fais de la musculation, deux fois par semaine. Le reste du temps et de l’entraînement, c’est sur le vélo. »
Quels sont tes objectifs pour 2010?
« Déjà, pour commencer, faire mieux qu’en 2009 et gagner des courses pour AG2R-La Mondiale. Ensuite, c’est d’être sélectionner pour le Tour, on a fait un programme prévisionnel pour que je puisse y aller. Mais, si ce ne sera pas le Tour, ce sera la Vuelta.
Grâce à ma première expérience sur le Tour cette année, pour 2010, je revois mes ambitions à la hausse. Mon objectif serait une victoire d’étape, et je pense être un coureur avec un bon tempérament pour aider un leader aussi bien dans la montagne que dans la plaine. »
Maxime Bouet sera en stage de préparation avec AG2R-La Mondiale du 9 au 18 décembre prochain. Il débutera sa saison le 31 janvier 2010 sur le Grand Prix d’Ouverture La Marseillaise, comme l’an dernier, où il ambitionne de faire mieux que sa septième place. Il enchaînera avec le Tour Méditerranéen, Paris-Nice et Milan-San Remo avant de s’attaquer aux classiques printanières.
Interview de Sébastien Barbey pour Cyclim'Actu.
SAÏD HADDOU
Article de VELO MAGAZINE du 10.12.2007

SAÏD HADDOU : "J'AI DÉMÉNAGÉ"

Les mois d'automne sont ceux des vacances pour les coureurs et chacun s'occupe comme il le veut. Retrouvez, chaque jour (ou presque) l'un d'entre eux racontant ses vacances. Aujourd'hui Saïd Haddou (Bouygues Telecom), vainqueur du Tro Bro Léon 2007.
"Je ne me suis pas donné le temps de partir en vacances mais j'en ai profité pour quitter la région parisienne où tout est compliqué. J'ai déménagé à Aubagne, dans le Sud, où me dit-on habite Remy Di Gregorio. Je ne sais pas si je vais m'y plaire et je compte sur cet hiver pour voir si je m'adapte. Si tel n'est pas le cas, j'ai la possibilité d'aller vivre en Vendée, près du siège de l'équipe aux Essarts. On verra bien...
Ce déménagement m'a bien occupé. J'avais arrêté ma saison le jour du Tour de Lombardie en disputant le championnat d'Europe de l'Américaine aux Pays-Bas avec Mathieu Ladagnous mais j'ai décidé de ne pas faire de piste en 2008 et de me consacrer à la route. Cette décision m'a aussi permis de me reposer, de voir mes amis, de faire ce que je n'ai pas le temps de faire pendant la saison. Je vais donc au cinéma, la dernière fois pour voir le dernier film avec Denzel Washington et Russel Crowe "American gangsters"que j'ai bien aimé. Je fais aussi de la natation et du patinage sur glace. Là, je suis en stage avec mon équipe et je sais que ma première course sera le Tour du Qatar."
Recueilli par Gilles Le Roc'h



REMI PAURIOL



A très peu effectué d'entrainements dans le peloton OBI et en fera d'autant moins qu'il réside maintenant à Lambesc. Il est l'un de nos meilleurs coureurs pros régional.